Études cliniques : nous n’en parlons pas assez !

Lors d’un essai clinique, les gens participent volontairement à la recherche de nouveaux médicaments ou dispositifs médicaux. Les essais cliniques permettent aux médecins de déterminer si un nouveau traitement est efficace et sans danger pour la population. Ce type d’étude est nécessaire pour le développement de nouveaux traitements pour des maladies graves, comme le cancer.

Les essais cliniques sont essentiels pour la recherche sur tous les aspects de la médecine, et pas seulement sur le cancer. On pourrait penser que de nombreux risques sont pris dans l’étude des médicaments pour traiter le cancer, mais tous les nouveaux traitements (médicaments et dispositifs médicaux) doivent passer par des essais cliniques avant d’être approuvés.

Il existe des centres de recherches spécialisés dans le développement des nouveaux traitements de demain, c’est le cas de Biotrial ! Si vous souhaitez obtenir des avis et des renseignements, dirigez-vous sur le site www.biotrial-communaute-volontaires.fr !

Qui peut participer à un essai clinique ?

Les personnes de tout âge peuvent participer à un essai clinique. Si vous trouvez un essai clinique qui vous intéresse, vous devrez suivre un certain nombre d’étapes pour pouvoir y participer. Pour qu’un enfant puisse s’inscrire à un essai clinique, les parents ou les tuteurs doivent décider s’ils veulent que l’enfant participe à l’étude. Si les parents donnent leur autorisation, les enfants plus âgés sont généralement invités à indiquer s’ils souhaitent participer. Dans la plupart des cas, un enfant a la possibilité de refuser de participer à l’essai clinique, même avec l’autorisation de ses parents. Le processus d’examen de la participation d’un enfant à un essai clinique est très similaire à celui d’un adulte qui souhaite y participer.

Il y aura toujours une incertitude lorsqu’on envisage un essai clinique. Cela s’explique en partie par le fait que même les médecins responsables d’un essai clinique ne savent pas à l’avance quels en seront les résultats. S’ils le savaient, il ne serait pas nécessaire de mener une étude au départ. De ce fait, il n’y a pas de réponse concrète à la question “Devrais-je participer à un essai clinique ?” 

La plupart des gens ne prêtent pas attention aux essais cliniques tant qu’ils ne sont pas atteints d’une maladie grave. Les innovations médicales (résultats d’essais cliniques ou d’autres types de recherche) font souvent la une des journaux mais vous n’entendez généralement pas parler des essais cliniques eux-mêmes, à moins que quelque chose n’ait mal tourné dans l’un d’entre eux. Par exemple, les médias s’empressent de signaler si un volontaire a été blessé dans le cadre d’une étude.

Ce que l’on n’entend généralement pas dans les médias, c’est le cas des milliers de personnes qui bénéficient chaque année de la décision de participer à une étude clinique. Vous n’avez peut-être pas non plus entendu parler des millions de personnes qui bénéficient de la participation d’autres personnes aux essais cliniques.

Pourquoi avons-nous tant besoin d’essais cliniques ?

Les essais cliniques nous montrent ce qui fonctionne (et ce qui ne fonctionne pas) en médecine et dans les soins de santé. Ces études constituent le meilleur moyen de savoir ce qui fonctionne le mieux pour traiter des maladies comme le cancer. Les essais cliniques sont conçus pour répondre à deux questions importantes :

·         Le nouveau traitement proposé est-il efficace chez l’homme ?

Si c’est le cas, les médecins détermineront dans quelle mesure il fonctionne bien. Est-il meilleur que ce qui est actuellement utilisé pour traiter une certaine maladie ? Si elle n’est pas meilleure, est-elle au moins aussi bonne, ou pourrait-elle provoquer moins d’effets secondaires ? Ou fonctionne-t-elle chez certaines personnes qui ne répondent pas aux traitements actuels ?

·         Le nouveau traitement est-il sûr ?

Il n’existe aucun traitement ou procédure, même normalement utilisé, qui ne comporte pas de risque. Toutefois, les avantages du nouveau traitement l’emportent-ils sur les risques éventuels ?

Répondre à ces questions tout en exposant un petit nombre de personnes à un traitement inconnu nécessite généralement plusieurs essais cliniques différents. Elles sont généralement regroupées en “phases” ou étapes. Les essais cliniques, dans chacune de leurs phases, sont conçus pour répondre à certaines questions, tout en essayant de garantir au maximum la sécurité des personnes qui y participent. Chaque nouveau traitement est testé en trois phases ou plus d’essais cliniques avant d’être considéré comme raisonnablement sûr et efficace.