Top 10 Meilleur Climatiseur Mural 2020

Difficile de faire un choix pour votre nouveau Climatiseur Mural ? Nous avons rédigé ce guide d’achat spécial Climatiseur Mural pour vous aider, avec le TOP10 des meilleures ventes du moment, des tests, des avis… Comme dans tous nos guides d’achats, nous avons fait le maximum pour vous aider à choisir le meilleur Climatiseur Mural !

Notre sélection de climatiseur mural

Guide d’achat climatiseur mural

Pendant les beaux jours, le soleil est au rendez-vous mais avec lui, la chaleur et l’humidité aussi. Ces dernières peuvent très vite affecter votre confort et votre bien-être lorsqu’elles excèdent la norme, c’est-à-dire 26°C et moins de 55% d’humidité. Pour maintenir ces conditions de confort, l’achat d’un climatiseur mural s’impose. Un tel investissement ne s’improvise pas, d’autant plus que les offres et les options varient énormément. Pour mieux s’y retrouver, nous vous proposons un guide d’achat dans lequel quelques critères sont à considérer : la puissance, la qualité de l’air, le niveau sonore, ou encore l’installation, etc. Le but est de vous aider à trouver le meilleur climatiseur mural adapté à vos besoins.

Les différents types de climatiseur mural

Un système de climatisation mural fonctionne en aspirant l’air de la pièce où il est installé pour le refroidir via un compresseur et le redistribuer via un diffuseur fixé au mur. Un climatiseur possède ainsi le même principe de fonctionnement qu’un réfrigérateur en étant capable de rafraichir un intérieur à une température précise. Si les modèles proposés par les fabricants adoptent tous le même fonctionnement de base, ils peuvent se diversifier en fonction de leurs formes et de l’emplacement de la compression .

Voici les différentes formes de climatiseur mural parmi lesquelles vous pourrez faire votre choix:

La console

La console s’apparente à un radiateur. Ce type de climatiseur mural se fixe au-dessus du plancher ou de manière parallèle au plafond sous forme de plafonnier.

La caissette

La caissette , elle, se fixe juste sous le plafond à 20 cm ou 30 cm en dessous. Le plus souvent, ce modèle est placé au-dessus d’une porte pour ne pas encombrer la pièce.

Sinon, voici les différents emplacements possibles pour le groupe de compression d’un climatiseur mural :

Le climatiseur mobile monobloc

Un climatiseur mobile monobloc est un modèle facile à transporter et facile à installer. Il est idéal pour rafraichir un intérieur de manière occasionnelle. Il peut ainsi être installé dans n’importe quelle pièce de la maison où il fait beaucoup trop chaud. Cependant, le climatiseur mobile monobloc doit être installé à proximité d’une fenêtre pour permettre à son tuyau d’évacuation de passer et en plus, il peut être assez bruyant.

Le climatiseur split mobile

Le climatiseur split mobile est composé de deux blocs : un dispositif à placer en intérieur pour délivrer l’air frais et un condensateur à placer en extérieur pour évacuer l’air chaud. Les deux blocs sont reliés par un tuyau à faire passer à travers une fenêtre ou toute autre ouverture. Ce type de climatiseur est mobile mais n’est pas aussi évident à déplacer. Toutefois, il possède l’avantage d’être peu bruyant car son moteur est donc installé en extérieur.

Le climatiseur split fixe

Le climatiseur split fixe est également composé de deux blocs : une unité pour distribuer l’air frais en interne et un condensateur à installer à l’extérieur. Ce type de modèle n’est pas transportable. Il va donc falloir choisir la pièce où l’installer avant de procéder à la fixation. Il possède l’avantage d’être efficace en termes de rafraichissement en plus d’être peu bruyant.

Le climatiseur in & out

Le climatiseur in & out est un modèle monobloc mobile qui peut être installé dehors pour éviter les bruits. Il nécessite toutefois une installation particulière pour que l’air refroidi puisse être soufflé à l’intérieur depuis l’extérieur. Le bloc ne doit également pas être placé en plein soleil pour éviter qu’il ne se chauffe et s’éteigne ou se mette en position de sécurité. Toutefois, le climatiseur peut aussi être placé à l’intérieur le temps qu’il refroidisse et soit de nouveau fonctionnel dehors.

Les critères de choix d’un climatiseur mural

La qualité

Le choix d’un produit de bonne qualité est important pour profiter de votre climatiseur mural de manière optimale et le plus longtemps possible. Pour ce faire, se fier uniquement aux descriptifs du produit ne suffit pas. Vous devriez en savoir plus sur le fabricant. En général, les marques qui sont établies depuis des années au sein de ce marché possèdent une réputation à maintenir. Elles investissent ainsi dans la recherche et le développement de leurs références. Il en résulte des modèles de climatiseur mural de qualité fiable .

La puissance

La puissance d’un climatiseur s’exprime en BTU/h . Le choix de sa valeur dépend de plusieurs facteurs tels que les dimensions de la maison, la hauteur des plafonds, le type d’isolation, la fenestration, l’aménagement intérieur, ou encore le degré d’ensoleillement. Pour déterminer avec plus de précision la puissance de climatiseur mural à choisir pour votre demeure, il est conseillé de faire appel à un spécialiste.

En effet, un système de climatisation trop puissant pour votre maison risque d’évacuer la chaleur plus rapidement, sans que l’humidité ne soit efficacement retirée. A l’inverse, si l’appareil n’est pas assez puissant, il ne sera pas assez performant. Aussi, lorsque le compresseur est sollicité au-delà de ses capacités normales, il risque de rapidement s’user.

Il faut aussi savoir que la consommation en énergie d’un climatiseur mural dépend de sa puissance. Plus un appareil est puissant, plus il va être vorace en énergie et impacter sur votre facture d’électricité.

L’efficacité énergétique

Pour balancer avec la puissance, choisir un climatiseur mural avec une bonne efficacité énergétique vous évitera des factures d’électricité exorbitantes. Il faut savoir que l’efficacité énergétique varie d’une référence à une autre. Avant de procéder à l’achat de votre appareil de climatisation, informez-vous donc sur le sujet.

Tous les appareils électroménagers européens, y compris les climatiseurs, sont dotés d’une étiquette-énergie qu’il faut savoir lire. Après évaluation, chaque appareil mis sur le marché est classé de A+++ à D, A correspondant à un excellent rendement et D au moins bon. Sur l’étiquette se trouve aussi la consommation en énergie exprimée en kWh que les fabricants ont estimé sur une base d’utilisation typiquement européenne.

Pour un climatiseur, deux indicateurs sont utilisés pour définir ses performances énergétiques:

  • Le SEER ou Seasonal Energy Efficiency Ratio représente le coefficient d’efficacité énergétique saisonnier pour la partie climatisation de l’appareil. Il se calcul comme suit : SEER = Besoins annuels de climatisation (kWh/an) / Consommation d’électricité annuelle de l’appareil en mode climatisation (kWh/an)
  • Le SCOP ou Seasonal Coefficient of Performance qui est un coefficient de performance saisonnier dédié au mode chauffage. Son calcul se fait de cette manière : SCOP = Besoins annuels de chauffage (kWh/an) / Consommation d’électricité annuelle de l’appareil en mode chauffage (kWh/an)

Vous comprendrez alors que plus les valeurs du SEER et du SCOP sont élevées, plus le climatiseur aura des performances énergétiques élevées, et moins il consommera en électricité. De manière générale, il est déconseillé d’acheter un appareil de climatisation avec un SEER de moins de 3 et un SCOP de moins de 4. Par contre, au-delà de ces chiffres, les modèles de climatiseur mural sont considérés comme performants.

La technologie Inverter

Les climatiseurs se mettent généralement en marche dès que la température est plus élevée qu’une valeur déterminée à l’avance ; ils s’arrêtent également de fonctionner dès que cette même valeur est à nouveau atteinte. Ce mode de fonctionnement entraîne une grande consommation en énergie car le compresseur passe de l’inactivité à l’activité à plein régime en peu de temps.

Si vous souhaitez acquérir un appareil qui dépense moins en énergie, un modèle doté de la technologie Inverter est conseillé. Cette dernière permet à la climatisation d’avoir une vitesse variable. Le compresseur commence à s’activer jusqu’à ce que sa puissance maximale soit atteinte. Ensuite, lorsque la température idéale est sur le point d’être atteinte, la vitesse se réduit de manière progressive.

Les experts s’accordent sur le fait que la technologie Inverter permet d’obtenir une température plus stable en plus de l’économie en énergie que vous pourrez effectuer. Avec cette technologie embarquée sur votre climatiseur mural, vous pourrez baisser votre facture en électricité de 10 % à 15 %.

Vous devez cependant bien tenir compte de la puissance de votre système de climatisation. Si celle-ci est trop faible, le compresseur redoublera d’effort, ce qui risque d’endommager et d’accentuer encore plus sa consommation en énergie. La présence de la technologie Invert n’aura donc servi à rien dans ce cas.

La qualité de l’air

En plus de réguler la température ambiante, un climatiseur mural s’occupe également de la qualité de l’air. Selon le modèle choisi, l’appareil peut ?uvrer pour votre bien-être en déshumidifiant et en assainissant l’air que vous respirez au sein de votre demeure au quotidien .

En effet, de plus en plus de fabricants équipent leurs produits de purificateurs d’air dans un souci de satisfaction des consommateurs. C’est alors que de nombreux modèles de climatiseur mural sont désormais équipés de filtres performants pour améliorer la qualité de l’air que vous respirez. Ces systèmes de filtration représentent un argument de vente important. Vous distinguerez d’ailleurs différents types de filtre. Il faut savoir que ces filtres peuvent être changés en fonction de votre fréquence d’utilisation de l’appareil :

  • Les filtres dits classiques ou filtres mécaniques ont pour rôle d’arrêter les grosses particules comme les poils ou la poussière.
  • Les filtres à charbon actifs, eux, se chargent d’absorber les mauvaises odeurs.
  • Les filtres électrostatiques sont utiles pour capturer les acariens et les pollens.
  • Les filtres avec revêtement antibactériens , enfin, éliminent les virus et les bactéries qui circulent dans l’air en plus de filtrer les particules les plus petites comme les poussières fines.

D’autres modèles de climatiseur mural se chargent aussi de réduire le taux d’humidité au sein de votre demeure en capturant l’eau qui se trouve dans l’air. Il faut noter qu’une maison humide est néfaste pour votre santé car les moisissures risquent d’y proliférer et d’accentuer la pollution de l’air. Un climatiseur qui se charge de déshumidifier l’air est surtout indispensable pour les personnes qui souffrent d’asthmes.

La qualité sonore

Comme la majorité des appareils électroménagers, le climatiseur mural émet du bruit lorsqu’il est en marche. Aujourd’hui, les fabricants font des efforts pour minimiser le niveau sonore de leurs produits pour le confort des consommateurs. Pour vous assurer de choisir le modèle le moins bruyant possible, référez-vous aux indications en décibels et pensez tout de même à vérifier la véracité de l’information. Pour ce faire, effectuez un test du climatiseur en marche avant de décider de l’acheter.

La garantie

La garantie proposée par le fabricant peut aussi représenter un critère de choix essentiel. Sa durée constitue en effet un indice déterminant de la fiabilité du climatiseur mural. Selon les experts, un appareil de qualité supérieure possède une durée de vie de 12 ans à 15 ans. Remarquez pourtant que la plupart des fabricants ne proposent qu’une garantie de 10 ans sur les pièces de leurs produits. A l’achat, il est vivement recommandé d’exiger une garantie écrite explicite.

L’installation

L’installation d’un climatiseur garantit son efficacité et sa durabilité. Evidemment, pour un modèle mural, l’appareil se fixe au mur. Toutefois, le choix de l’emplacement est délicat, tout comme la manipulation de votre climatiseur neuf. Pour éviter les dégâts, il faut faire appel à un professionnel. Veillez également à vous renseigner sur la réglementation quant à l’installation de ce type d’appareil si vous vivez dans un immeuble en copropriété.

L’entretien d’un climatiseur mural

Un climatiseur doit contribuer à votre bien-être et à votre confort. Cependant, pour garantir que l’appareil ?uvre toujours dans ce sens, pensez à l’entretenir de manière régulière. En effet, nettoyer les filtres , voire les changer s’il le faut, est indispensable pour que l’air que vous respirez ne se dégrade pas. Il est également nécessaire de nettoyer les bouches d’air en s’aidant d’une eau savonneuse et d’une brosse. Vous pouvez même passer l’aspirateur au niveau des grilles d’aération pour en venir à bout des poussières. En outre, le bac à condensat doit être vidé le plus souvent possible pour éviter la moisissure.

Pour un modèle de climatiseur mural domestique, aucune obligation d’inspection ni de contrat d’entretien n’est requise. Toutefois, outre l’entretien régulier fait par vos soins, vous devez penser à faire vérifier le système de climatisation par un professionnel tous les deux ans pour éviter les fuites de gaz ou les encrassements. Cela permet alors à l’appareil de rester fonctionnel en tout temps.

Top des ventes

Dernière mise à jour : 2020-08-11 02:35:29