Top 10 Meilleur Compresseur D’air 100l 2020

Difficile de faire un choix pour votre nouveau Compresseur D’air 100l ? Nous avons rédigé ce guide d’achat spécial Compresseur D’air 100l pour vous aider, avec le TOP10 des meilleures ventes du moment, des tests, des avis… Comme dans tous nos guides d’achats, nous avons fait le maximum pour vous aider à choisir le meilleur Compresseur D’air 100l !

Notre sélection de compresseur d’air 100l

Guide d’achat compresseur d’air 100L

Que vous soyez un professionnel ou un particulier, bricoleur averti ou amateur, un compresseur d’air 100 L est un outillage capable de vous aider dans de nombreux cas. Si vous avez décidé d’acheter cet outil à air comprimé, vous vous êtes sans doute aperçu qu’il existe une multitude de modèles sur le marché. Thermique ou électrique ? Monocylindre ou bicylindre ? Sachez que votre choix devra se baser sur certains critères tels que le débit d’air (l/min), la pression (bar) et d’autres points que nous vous détaillerons dans ce guide et comparatif. À la fin de cet article, vous aurez toutes les clés en main pour choisir le meilleur compresseur d’air qui vous permettra de clouer, pulvériser ou peindre sans vous fatiguer. Il faut aussi savoir qu’avant de finaliser votre choix, vous devrez d’abord bien définir vos besoins. Suivez-nous si vous voulez en savoir plus !

Petit tour d’horizon des compresseurs d’air 100 L

Les compresseurs d’air 100 L sont des dispositifs incontournables pour des travaux de bricolage, d’entretien ou pour des activités professionnelles nécessitant l’utilisation d’air comprimé. Vous pouvez facilement réaliser des travaux avec des outils tels qu’une perceuse, un pistolet à peinture, une cloueuse ou un marteau pneumatique. Comparés à d’autres outils, les compresseurs sont relativement économes en énergie. De plus, les outils pneumatiques que l’on peut utiliser avec sont plus puissants, mais également plus légers. Le fonctionnement de ce genre de matériel n’est pas très compliqué, car comme son nom l’indique, il compresse l’air et l’expulse à haute pression afin de fournir de l’énergie à d’autres outils choisis en fonction de l’utilisation.

Il faut savoir qu’il existe deux types de compresseurs 100 L sur le marché. En effet, on parle du compresseur bicylindre et compresseur monocylindre. Nous en reviendrons plus bas, mais on peut déjà affirmer que le fonctionnement de ces matériels est similaire. La différence se porte surtout au niveau de la puissance. En ce qui concerne le moteur, on trouve aussi deux sortes :

  • Le moteur thermique
  • Le moteur électrique

Les moteurs thermiques sont généralement plus puissants que les moteurs électriques. Les compresseurs qui en sont équipés sont utilisés pour des applications semi-professionnelles ou professionnelles. Fonctionnant à l’essence ou au diesel, ils peuvent être utilisés en extérieur, car n’ont pas besoin d’être branchés sur une prise de secteur. En raison de leur puissance, vous pouvez brancher divers outils pneumatiques comme un pulvérisateur, une agrafeuse ou un burineur par exemple. Vous pouvez également peindre, souffler, gonfler ou laver. L’outil sera totalement polyvalent.

Les moteurs électriques, par contre, fonctionnent à l’électricité. Les compresseurs équipés de ce type de moteur sont généralement utilisés pour de petits travaux en intérieur et nécessitent d’être branchés sur une prise sous secteur. Il faut savoir qu’il existe des modèles également très puissants avec lesquels vous pouvez utiliser différents outils pneumatiques.

Les avantages d’un compresseur de 100 L

Les compresseurs d’air 100 L peuvent être utilisés pour différentes applications. Ils sont donc des outils incontournables dans les ateliers, amateurs ou professionnels. En effet, de plus en plus utilisés, ils disposent d’avantages conséquents.

Par exemple, avec ce genre d’outil, vous ne serez plus contraint à vous déplacer si vous souhaitez gonfler un matelas, des jouets de plage ou des ballons. À part cela, un compresseur est simple à entretenir. Il ne nécessite en général que quelques tâches de routine afin d’assurer son bon fonctionnement et de prolonger sa durée de vie.

Un autre avantage de cet appareil est qu’il est particulièrement fiable et écologique. En effet, le risque d’incendie durant son utilisation est presque nul. De plus, il utilise et fournit une énergie propre et consomme peu d’électricité ou de fioul.

Choisir un compresseur en fonction de ses caractéristiques

Un compresseur d’air se caractérise en fonction de divers paramètres. Voici donc ce qu’il faut regarder avant de finaliser son choix.

La puissance

Il s’agit d’un des critères les plus importants à prendre en compte lorsque vous souhaitez acquérir un compresseur. Généralement exprimée en ch (chevaux, CV), en kW (kilowatt), ou en HP (horse power) en anglais, la puissance d’un compresseur peut aller au-delà de 4 ch.

Ceux qui disposent d’une puissance de 2 ch sont plutôt destinés aux applications assez simples comme les travaux de peinture, le vernissage ou le gonflage des pneus de vélo ou de voiture par exemple. Par rapport à cela, le prix de ces compresseurs est généralement réduit.

Les compresseurs de 4 ch sont quant à eux plus polyvalents, car peuvent être utilisés pour des travaux domestiques et aussi professionnels. Plus lourds, choisissez ceux qui sont pourvus de roues pour faciliter les déplacements.

Les compresseurs plus puissants (plus de 4 ch) sont destinés à un usage professionnel. Ils peuvent être utilisés pour la coupe de matériaux par exemple. Vous l’aurez compris, ces dispositifs sont parfaits pour des travaux intensifs.

La pression et le volume d’air

La pression, exprimée en Bar généralement, est la capacité de pression du compresseur. Elle peut également être mesurée en PSI ou en livres pouces carrés. Quant au volume ou débit d’air, il s’agit de la capacité de l’outil à compresser l’air, mesuré en litres par minute (l/min) ou en mètres cubes par heure (m3/h).D’autres mesures telles que le CFM (Cubic Feet Minute) ou le PCM (Cubic Feet per Minute) sont aussi utilisées. Ainsi, plus la pression est élevée, plus le compresseur sera puissant.

Le prix

Il est important de savoir que le prix d’un compresseur d’air ne dépend pas uniquement de la taille de la cuve. Cela peut varier en fonction de la puissance du moteur, du débit d’air ou des accessoires fournis entre autres. Dites-vous bien qu’un compresseur puissant sera en général plus cher qu’un autre dont les caractéristiques sont un peu plus simples.

Comment choisir son compresseur en fonction de son usage ?

Vous vous en doutez sûrement, mais lorsque vous allez choisir votre compresseur d’air 100 L, vous devrez d’abord définir son usage. En effet, le petit bricolage et l’usage quasiment professionnel par exemple nécessitent des compresseurs différents. Focus !

Usage domestique régulier

Pour des travaux à usage domestique tels que le gonflage, le clouage, le perçage ou même le burinage par exemple, préférez un compresseur monocylindre de cuve 100 L minimum avec un débit d’air de 15 à 25 m3/h. De plus, la puissance du groupe de compression devrait être de 2 à 3 ch au minimum. En effet, avec ces caractéristiques, vous pourrez travailler sans souci avec votre compresseur. Optez également pour un modèle possédant des roues pour faciliter les déplacements du dispositif si vous pensez à bricoler à divers endroits.

Aussi, un compresseur monocylindre convient parfaitement aux travaux qui peuvent s’étaler sur une longue durée. Son groupe de compression est constitué d’un moteur actionné par un unique cylindre. Les plus puissants peuvent atteindre 40 m3/h de débit et une pression de 8 bars environ. Par ailleurs, sachez que certains modèles de compresseurs fonctionnent avec de l’huile et d’autres sans. Ceux qui tournent sans lubrifiants ne nécessitent pas trop d’entretiens, mais disposent d’une durée de vie moindre que ceux qui nécessitent de l’huile compresseur.

Usage professionnel

Si, dans un cadre professionnel vous avez besoin d’un compresseur d’air, un modèle avec au moins 100 L de réservoir d’air serait idéal. Pour la puissance néanmoins vous devriez opter pour un moteur de 5,5 ch minimum et un débit d’air de 40 m3/h, voire plus. En ce qui concerne la mobilité, vu la puissance du dispositif, il serait préférable de privilégier les types de compresseur à remorque. Choisissez également les moteurs thermiques par rapport aux électriques pour pouvoir l’utiliser dans un endroit sans électricité. Par contre, si vous ne vous déplacez pas souvent, un compresseur fixe disposant d’un groupe de compression à étage fera très bien l’affaire.

Il est important de savoir qu’un compresseur 100 L constitue un très bon choix si vous comptez l’utiliser dans un atelier de mécanique ou dans une charpenterie par exemple. En effet, étant très efficaces pour les installations moyennes à importantes, et les travaux intensifs, ce compresseur sera capable d’alimenter tout un réseau d’air comprimé (station d’énergie). Le débit d’air qui est généralement supérieur à 40 m3/h permet d’obtenir une pression maximale atteignant les 13 bars.

À noter que lorsque vous choisissez un compresseur, il faut opter pour un modèle en mesure de s’adapter à vos besoins. Pour cela, il est nécessaire de déterminer la nature des outils que vous allez brancher sur le compresseur. Demandez-vous également si vous voulez connecter plusieurs outils en même temps. Par ailleurs, si vous optez pour un compresseur d’air électrique, pensez à connaitre la source d’électricité dont vous disposez, telle que 230 V monophasé ou bien 380 V triphasé.

Comment entretenir un compresseur d’air 100 L ?

Maintenant que vous connaissez les points à prendre en compte pour choisir le meilleur compresseur d’air, nous allons vous donner quelques conseils pour l’entretien.

  • Nettoyage régulier du filtre à air : une étape essentielle, dans la mesure où l’air environnant peut être chargé d’impuretés comme de la poussière par exemple. Ces derniers sont donc en mesure d’endommager vos outils pneumatiques. Veillez donc à ce que le filtre à air soit propre pour une efficacité maximale.
  • Purge du réservoir : il faut savoir qu’en raison des basses températures occasionnées par la pression, de l’eau de condensation peut s’accumuler dans le réservoir. Afin d’éviter que cette eau ne ronge le métal, il est essentiel de réaliser le purge de la cuve. Une vis de purge est disponible en dessous pour effectuer l’opération.
  • Vidange et vérification du niveau d’huile : au moins une fois par an, effectuez la vidange de votre compresseur pour éviter l’usure rapide des composants du moteur. Dans ce même ordre d’idée, vérifiez régulièrement le niveau d’huile.

Les composants de sécurité d’un compresseur d’air

Un compresseur dispose de différents composants de sécurité assurant le bon fonctionnement du groupe de compression (l’ensemble moteur et piston) :

  • Le pressostat : il s’agit d’une sorte d’interrupteur qui s’actionne lorsque la pression descend sous un certain niveau. En d’autres termes, il lance le moteur quand le compresseur a besoin d’un ajout de pression. Le niveau minimal est en général de 4 bars.
  • Le régulateur de pression : ce dispositif est une vanne qui régule la pression pour atteindre le niveau voulu. Il gère également la pression au moment de sa sortie du groupe de compression. Son rôle est de protéger les outils raccordés, d’éventuelles surcharges de pression.
  • Le manomètre : ce composant est un indicateur visuel de la pression de la cuve et de la pression en sortie de compresseur. Il est indispensable afin de contrôler les différents paramétrages de l’appareil.
  • La soupape de sécurité : comme son nom l’indique, ce composant sert de sécurité dans le cas où le pressostat et le régulateur de pression viendraient à ne plus fonctionner. Si tel était le cas en effet, il y a un risque d’explosion de la cuve. La soupape est donc très utile pour libérer l’air afin d’éviter tout accident.
  • La sortie directe : il s’agit d’une prise d’air non reliée au régulateur de pression. Son rôle principal est la sortie de pression maximale du compresseur.

Quelques conseils d’utilisation

Pour utiliser au mieux un compresseur d’air de 100 L, il est important de connaitre quelques règles d’utilisation. En effet, il s’agit d’un outil particulièrement bruyant et éventuellement dangereux s’il est mal utilisé. Nous vous donnons également des astuces sur les outils et accessoires à employer selon vos besoins.

Pour le bruit, nous vous conseillons donc de porter un casque anti-bruit ou des bouchons d’oreilles lorsque le moteur est en marche. En ce qui concerne les accidents, le mieux est de se référer aux indications de pression de chacun de vos outils pneumatiques. Par ailleurs, certains modèles de compresseurs sont soumis à une règlementation qui vous impose de faire contrôler et inspecter votre matériel tous les 40 mois.

Pour les outils et les accessoires, si vous utilisez du matériel de type soufflette, gonfleur ou aérographe, optez pour un tuyau d’alimentation en air d’un diamètre intérieur ne dépassant pas 8 mm. Pour les gros outils tels que les burineurs, préférez les tuyaux de 10 à 12 mm de diamètre intérieur.

Enfin, pour éviter toute perte de performances de vos outils pneumatiques, vérifiez que le diamètre intérieur de la sortie directe du compresseur est bien raccordé à l’embout de raccordement de l’outil.

Top des ventes

Dernière mise à jour : 2020-11-29 02:38:26